Mosaïque de poésies prosaïques & de proses poétiques

parfois sous forme d'aphorismes, de chansons ou de fables…

mercredi 21 août 2019

P'TIT BILLET D'ÉTÉ 11

Florian, toi qui restes dans l’ombre
Du Maître de Château-Thierry,
Gloire te soit rendue car au nombre
Des fabulistes, d’aucuns en rient,
Tu es loin de valoir la pénombre
Dans laquelle on tient tes écrits
Fort lumineux en ce siècle sombre.

lundi 19 août 2019

P'TIT BILLET D'ÉTÉ 10

Depuis Ésope on fait des apologues
Sur tous nos semblables et nos pairs
Et je ne vous dis pas le catalogue
Des nos coupables mœurs et vils impairs 
Que ça fait et qui, depuis qu’on blogue,
Fort s’étoffe hélas, à ce qu’il m’appert…
Sans vouloir vous paraître idéologue.

samedi 17 août 2019

P'TIT BILLET D'ÉTÉ 9

Révérons notre Maître La Fontaine,
Qui en grand, aux vains vents du temps, sema
Ces grains de fables qui, seuls, en amas,
Germent encore en fleurs jamais hautaines,
Mais pas serviles. Gloire ou anonymat,
Il reste, de notre armée, capitaine
Et sur nos écrits garde son primat…

jeudi 15 août 2019

P'TIT BILLET D'ÉTÉ 8

Ami, mon proche et mon prochain
Sont certes mes proies favorites
Mais, sous l’averse ou le crachin,
Je reste la victime, au mérite,
De la plupart de ces machins
Qui ne riment à quelque chose
Qu’avec le regard qu’on y pose…

mardi 13 août 2019

P'TIT BILLET D'ÉTÉ 7

Je ne suis pas poète mais rimeur,
Fabuliste aussi, selon mon humeur,
Me penchant sur défauts, travers ou mœurs ;
Ni censeur, ni juge, vrai écrémeur
De mon temps, je joue les écumeurs
Du passé. Entre clameurs et rumeurs
Je ne suis ni blâmeur ni brimeur !

dimanche 11 août 2019

P'TIT BILLET D'ÉTÉ 6

Alors que certains jà coincent la bulle
Et d’autres noctambules affabulent
Aux vents énervants de leur vanité,
Modestement, et sans fin, je fabule
En quête de quelque petite vérité
Au fil de lignes où, en vrai funambule,
Ma plume court alerte, fait ridules…

vendredi 9 août 2019

P'TIT BILLET D'ÉTÉ 5

Inspirée d’infinis, envole-toi ma plume,
Aspire à la musique des mots !
Que ma prose et mes vers par toi partout s’allument
Et éteignent un à un tous mes maux,
Ou bien frappe comme marteau sur l’enclume
Pour panser, avec des animaux,
Un monde sur lequel j'écris des volumes…

mercredi 7 août 2019

P'TIT BILLET D'ÉTÉ 4

Comment peut-on vivre,
Même au jour le jour,
Sans ouvrir un livre ?
Ses pages délivrent 
Du mortels séjour,
De certains toujours,…
Et donc de survivre.

lundi 5 août 2019

P'TIT BILLET D'ÉTÉ 3

Écrire ce sont des traits, des ratures,…
Des lignes que l’on casse et fracture,
Des pâtés et des tâches surtout.
Écrire aussi c’est graver partout
Des boucles et quelques traits, en facture
De pleins et de déliés. Et tout
Le reste… n’est que littérature.